Nos derniers jours

Voila, voila, ca sent la fin.

Avant l'inevitable message de bilan, on va quand meme vous raconter la semaine passee. Durant le week-end, nous avons profite d'aller faire quelques uns des nombreux marches de Bueos Aires: on a commence par la Boca, ancien quartier ouvrier devenu hyper-hyper touristique. C'etait tres joli de voir les demonstrations de tango dans la rue et les petites maisons peintes, mais ils en avaient fait un peu trop: ils ont meme mis du faux linge a secher pour faire plus authentique.

1223814475_la boca 1.jpg 1223814476_la boca 5.jpg

Le lendemain, dimanche, on est retourne au marche aux antiquites qu'on avait bcp aime la derniere fois. Et lundi, jour ferie en Argentine (encore un de plus, je crois qu'en deux mois on en aura eu au moins 4, cette fois-ci c'est le jour qui commemore l'arrivee de Christophe Colomb), on est parti a Lujan, petite ville a 2h de bus celebre pour sa vierge qui fait des miracles, et du coup pour la cathedrale qui entoure l'icone. C'etait joli et il y avait aussi un parc d'attractions delicieusement vieille epoque ou tout semblait dater des annees 50.

1224447056_eglise de lujan  2.jpg 1224447057_eglise de lujan  3.jpg

Mardi, on reprend notre baluchon, et on part pour 2 jours en Uruguay. Courte visite de la capitale, Montevideo, mais on est arrive un peu trop tard. Le lendemain, on visite Colonia, ville juste en face de Buenos Aires, classee a l'Unesco avec une vieille ville superbement conservee et des musees tres interessants comme celui qui ne contient que des boules en pierre ou le deuxieme consacree aux carreaux de faience qui se resume a deux salles minuscules.

1224447429_montevideo 1.jpg 1224447429_colonia 2.jpg

Apres avoir repris le ferry pour rentrer en Argentine, on enchaine avec un bus de nuit qui nous amene a Mercedes, dans le nord, et de la, apres 5h d'attente, un autre bus nous amene au parc Esteros del Ibera, qui contient des centaines de sortes d'oiseaux, des caimans, etc. Rien que le premier soir, on voit deja des singes, des martins pecheurs et des capybaras, le plus gros rongeur du monde. Le lendemain, apres une superbe nuit au calme, vu que nous dormons dans le petit village en bordure du parc et que je crois que c'est le bled le plus paume qu'on a pu trouver en Argentine, on va faire une ballade en bateau qui nous permet de voir toutes sortes d'oiseaux et des caimans et encore des capybaras. L'apres-midi, ballade a cheval (mais cette fois-ci au pas et a plat, j'apprecie bien plus) pour revoir des oiseaux et un enorme crapaud. En plus, notre hotel est super sympa et nous avons rencontre une famille argentine avec qui nous avons bcp discute. Le dernier jour, nous avons refait une ballade en bateau, cette fois-ci on a vu un cerf des eaux et des dizaines de caimans, ils sont simplement partout. L'apres-midi, nous sommes alles marcher sur les chemins balises, on a pu voir une famille de singes, des droles de canards et un espece de varan.

1224447732_esteros del iberia 10.jpg 1224447733_esteros del iberia 13.jpg1224447736_esteros del iberia 4.jpg 1224447735_esteros del iberia 19.jpg

 Apres cela, retour a Buenos Aires par le bus de nuit pour decouvrir en arrivant qu'ils ont change d'heure. Apparemment ils viennent de passer a l'heure d'ete, ce qui est tres drole c'est que la presidente a decide cela il y a a peine une semaine. De plus, les provinces pouvaient choisir si elles voulaient l'appliquer ou non, mais finalement au dernier moment la presidente a impose les provinces qui changeaient et celles qui restaient  a l'heure d'hiver. Donc maintenant non seulement le pays est coupe en deux, mais en plus ce n'est pas separe de facon logique et certaines provinces ont eu a peu pres deux jours pour faire les changements, comme par exemple les horaires d'avions, de bus, etc. L'annee passee, ils avaient aussi fait cela et il parait qu'il y avait des recalcitrants qui avaient decide de rester a l'ancienne heure, donc suivant le cafe ou on va prendre son dejeuner, l'heure changeait! L'uruguay, lui, etait passe a l'heure d'ete une semaine avant eux!!!

Pour nos derniers jours a Buenos Aires, nous sommes alles voir encore un autre marche, cette fois-ci consacre aux gauchos, les cow-boys argentins. Au programme, danses traditionnelles, vente de couteaux, ponchos et pantalons gauchos. Ensuite, on pense surtout se balader tranquillement. 

 

plein les yeux

hola,on vient d'arriver a Buenos Aires, dans l'hotel qu'on aime bien, apres avoir vu plein de merveilles. Mais allons dans l'ordre:

Nous en etions a Ushuaia: nous avons loue une voiture avec nos amis Dave et Emily et on est parti a la decouverte de la Terre de feu: on a vu des lacs, un navire echoue sur la plage, plein de moutons et de guanacos (sorte de lama) et meme 2 castors apres les avoir beaucoup cherche autour de leurs barrages.

1223815506_epave de bateau.jpg1223815505_castor.jpg1223815505_barrage de castor.jpg1223815507_moutons.jpg

Nous avons termine la journee en allant visiter une estancia (les fermes tres isolees qui ont abrite les premiers immigrants en Patagonie et qui s'occupent en general de l'elevage de betail), ou nous avons d'abord pris le the: une table entiere recouverte de differents gateaux et biscuits, impossible de tout gouter. On a ensuite visite le domaine avec le proprietaire, c'etait interessant.

1223815506_estancia.jpg1223815505_4 heures.jpg

Le dernier jour, juste avant de prendre l'avion, nous avons fait un tour en bateau dans le canal de Beagle pour aller voir des cormorans et des lions de mer.

1223815507_ushuaia.jpg 1223815506_colonie de cormorans.jpg 1223815506_lion de mer.jpg

Apres un petit bout en avion en longeant la cote atlantique(on devient de plus en plus flemmards),  on est arrive a Comodoro Rivadavia: une ville tres moche, tres chere ( a cause de l'usine de petrole) et sans interet, mais c'est le point de depart pour aller voir une foret petrifiee pas tres loin. Les troncs petrifies etaient interessants, mais il y avait un tel vent qu'on pouvait a peine tenir debout.

1223815965_tron en pierre.jpg 1223815965_effet du vent.jpg

Apres cela, nous avons continue jusqu'a Puerto Madryn ou nous etions deja venus au tout debut de notre sejour en Argentine. Mais cette fois-ci, du moins on l'esperait, il est cense y avoir plus d'animaux. Dave et Emily nous ont rejoint, on reloue donc une voiture, ce qui permet de passer plus de temps sur les sites qu'en tour organise. Le premier jour, on repart voir les baleines, c'est toujours aussi magique, il y a un bebe qui fait des sauts et plein de baleines partout.

1223816514_baleine 2.jpg

Le lendemain, on commence par les colonies d'elephants de mer: on est reste des heures a regarder les nouveaux-nes teter et surtout les combats des males qui essaient de detroner le male dominant ou de piquer une femelle du harem. Apres, on passe juste de l'autre cote de la plage et la on voit nos premiers pingouins se balader sur la plage et tout a coup Emily crie: "j'ai vu un orque". Nous on y croit pas trop, car c'est pas la saison et en plus pas la maree haute, mais effectivement il y en a 5 qu'on a pu observer pendant au moins 1/2heure, alors que la maman enseignait aux petits a accoster au bord du rivage pour attraper ses proies. Et pour terminer la journee, on s'arrete a la colonie de pingouins (env 1400), qui sont a peine a 1 metre de nous. Bref, beaucoup d'emotions pour une seule journee.

1223816516_elephant de mer 3.jpg 1223816515_combat elephant de mer.jpg 1223816517_orques.jpg 1223816517_pingouins 2.jpg

Le troisieme jour, on part au sud et on commence par une ballade en bateau d'une heure pour aller voir des toninas: les plus petits dauphins au monde, de couleur blanche et noire. Au debut, on en voit de temps en temps passer un mais ils sont vraiment tres rapides. Et tout a coup, il y en a 4 puis 4 de l'autre cote, ils viennent s'amuser sous notre coque, font la course avec le bateau, et alors que le bateau est en train de rentrer, on a droit a trois superbes sauts en face de nous.

1223818858_toninas 1.jpg 1223818859_toninas 3.jpg

et le meilleur de la journee est a venir, car on continue sur Punta Tombo, une colonie de pingouins de Magellan de 175'000 couples!!! Il y en a tout simplement partout. On a un chemin qui est marque, mais eux passent d'un cote ou de l'autre, dorment sur le chemin, etc. On a meme vu 3 nids qui avaient deja des oeufs et un oeuf malheureusement se faire voler par une mouette. Je crois que j'aurais pu rester (et je suis restee) des heures a les regarder marcher en se dandinant. Ils ne sont pas tous entasses sur la plage, mais occupent toute la colline par couple, certains a plusieurs centaines de metres du bord.

1223818857_petit calin.jpg 1223818856_2 ou 3 pingouins.jpg 1223818857_oeuf de pingouin.jpg 1223818858_pingouins punta tombo 2.jpg

Pour se remettre de toutes ces emotions, on s'est arrete a Gaiman, qui est une colonie galloise qui ont garde tres fort leurs traditions et qui accueillent les touristes avec un the accompagne d'au moins une quinzaine de sortes de gateaux et tartes! Tout ca dans un decor delicieusement desuet, il y avait meme un orgue que Sebastien a eu le droit de jouer.

Et apres ca, 18h de bus pour revenir a Buenos Aires et boucler la boucle. Il nous reste encore 10 jours, ou nous allons visiter l'Uruguay, les environs de Buenos Aires et peut-etre aller voir un parc d'oiseaux pour qq jours si ce n'est pas trop complique (enfin si ca l'est, c'est justement le probleme!). A bientot pour les dernieres nouvelles et ensuite le debriefing en direct en Suisse.

 

Les Argentins

Comme nous allons rester un bon moment dans ce pays, nous allons essayer de vous expliquer qui sont les argentins, quels sont leurs habitudes, comment se passe la vie ici. Premierement, par rapport a tous les autres pays d'Amerique du Sud ( a l'exception du Chili), le niveau de vie est beaucoup plus eleve. Beaucoup de gens voyagent, connaissent l'Europe ou au moins d'autres pays d'Amerique Latine. Ce qui est tres agreable, car cela permet d'avoir des conversations d'egal a egal, aussi quand on parle de hobbys, d'art, etc. La culture andine, a l'exception des environs de Salta ou nous etions la semaine passee, n'existe pas et les autres peuples indigenes ont ete quasi tous extermines a la fin du XIXeme. L'Argentine est principalement peuplee de metis et des descendants des immigrants italiens, espagnols, allemands et galois. Ils sont d'ailleurs beaucoup plus blancs de peau que les autres sud-americains.

Ensuite, il est extremement facile de reconnaitre un argentin au milieu d'autres touristes: c'est celui qui a un thermos coince sous le bras! Eh oui, ici ils sont accros au mate, qui se boit dans une calebasse qu'on remplit d'herbe de mate, puis d'eau chaude et qu'on boit au travers d'une paille qui filtre l'herbe. Ils en boivent partout, en marchant, dans le bus, au travail, et se trimbalent donc partout avec la calebasse dans une main et le thermos dans l'autre!

Les autres specialites culinaires sont bien sur et avant tout: la viande. Ici le plat national est l'asado, soit le barbecue, qui se fait soit en famille, soit au resto. Ils ont aussi des pates absolument delicieuses, de bonnes pizzas et fromages et des hot-dogs qu'ils appellent super-panchos que j'adore alors que je deteste ca a la maison! En nous dirigeant vers la Patagonie, nous devrions arriver sur les terres d'immigration des allemands et des gallois, on verra ce que ca donnera. Et j'ai failli oublier de citer la "dulce de leche", fierte nationale, sorte de caramel liquide dont ils fourrent croissants, biscuits (ca donne des "alfajores", la douceur la plus connue du pays), gateaux, etc: un peu trop ecoeurant pour moi. Nous avons du adapter notre rythme car ici les gens dinent vers 13h-14h (et tout ferme entre 13h et 16h), et pour souper les restos n'ouvrent pas avant 21h et les argentins arrivent entre 21h30 et 23h. Quant aux discos, elles ouvrent a 2h du mat et les gens en sortent vers 8h!

De facon generale, les Argentins sont tres accueillants et tres aimables. Le seul truc qui nous derange sont leurs eternels controles de douanes, entre chaque province, dans les provinces, tout le temps. Principalement pour la drogue, mais en fait on ne voit pas trop le but. Mais comme il parait que la police est bien corrompue, on fait profil bas. Nous allons rester encore un bon mois dans ce pays (entre deux incursions au Chili), a la fin nous finirons peut-etre a nous habituer a leur accent: tous les "LL" et les "Y" se prononcent "CH", ce qui donne des "pocho" (poulet), placha (plage) ou bachenas (baleines)!

Un dernier trait typique est leur elegance: finies les cambodgiennes en pyjama ou les peruviennes en jupes plissees et chapeaux traditionnels, ici c'est plutot la mode a l'italienne et moi, avec mes habits hyper-conforts passes 120 fois a la machine, j'ai un peu honte quand je sors au restaurant.

A bientot pour redecouvrir avec vous les specialites culinaires suisses (hum un bon steack de cheval ou un fromage de chez stercki).

Patagonie

Nous sommes arrives a Puerto Natales, apres nos 4 jours de bateau, le jour de l'independance nationale. Ce qui est tres embetant quand on essaie de trouver du gaz, de la nourriture et une tente pour 5 jours de marche! En effet, des le lendemain de notre arrivee, on se lancait a l'assaut (au moins) du "W", circuit de 5 jours dans le Parc Torres del Paine.
 
Premier  jour: sans probleme: bus jusqu'au camping, pose la tente et on part direct pour 7h de marche pour aller voir les tours (d'ou le nom du parc) d'un peu plus pres. A la fin c'est un peu enneige et glissant, mais rien de terrible et ca permet de faire un peu de ski sur souliers a la descente.  Au camping, on peut meme se faire un bon feu pour se rechauffer et cuire nos pates sauce tomate,  ce qui sera notre souper pour les 4 prochains jours.
1222806705_torres del paine 3.jpg 1222806706_torres del paine 4.jpg
 
Deuxieme jour: on demonte la tente et on charge les sacs. Et la on se rend compte qu'on s'est peut-etre un peu surestime car une tente, des matelas + sacs de couchage + rechaud+ casserole + nourriture pour 5 jours, ca fait un peu beaucoup a porter! En plus, apres a peine 1/2h de marche, il se met a pleuvoir! 4h plus tard, on arrive a un refuge et decide d'abandonner la tente pour une nuit et de dormir en refuge. C'est la nuit la plus chere que nous n'ayons jamais paye de tout notre voyage: 80 CHF pour dormir en dortoir avec 6 autres personnes. Pour ce prix la, les draps de lit ne sont pas inclus, encore moins le dejeuner. Mais au moins il fait chaud et nos habits sont secs. 
 
Le troisieme jour il pleut toujours autant: on s'equipe au maximum et on part pour 4h de marche jusqu'au prochain campement. Arrives la-bas, heureusement la pluie a cesse, mais tout est trempe et il y a aucune vue. Nous passons une fraiche nuit, mais le matin la pluie a cesse et le temps s'annonce splendide. Laissant la tente sur place, on part voir le glacier Grey: superbe, plus un nuage, et on a vu les premiers icebergs de notre vie! On a adore. Sauf que c'est le 4eme jour de marche dans des souliers trempes, donc nos pieds ne sont plus que souffrances.
1222806708_torres del paine, iceberg 3.jpg1222806704_ssctorres del paine, glacier 2_1026.jpg 
 
 
Apres encore une nuit glaciale (la tente est toute blanche car elle a gele!), le dernier jour est repos, bateau et bus pour rentrer. Au final, notre "W" s'est transforme en "U", car on n'a pas pu faire la vallee du milieu a cause de la pluie.
 
 
Apres un jour de repos, on a repris le bus, passe la frontiere argentine pour arriver a El Calafate, dont le principal interet est d'etre tout pres du glacier Perito Moreno: plusieurs dizaines de kilometres de long, 5 km de large et 50m de haut, avec des enormes bouts de glace qui s'ecrase dans le lac. On est arrive super tot, avant la foule, et c'etait vraiment impressionnant d'etre face a ce monstre. Il y a normalement un tour en bateau, mais les icebergs bloquaient l'acces au port, alors les marins faisaient du lasso pour accrocher les icebergs et ensuite les tirer en arriere dans le but de liberer la place.
1222806703_glacier perito moreno 1.jpg 1222806703_glacier perito moreno 2.jpg1222806704_glacier perito moreno avec dave et emily.jpg
 
Pas tres loin de la (3h de bus), il y a un minuscule bled: El Chalten: 500 hab, 23 ans d'existence et un cimetiere ou personne n'est encore enterre! Mais il est au pied des chemins qui menent au spectaculaire MT Fitz Roy, une superbe montagne. Nous voyagions avec Dave et Emily, nos compagnons de cabine sur le Navimag qui sont du Colorado, et c'etait comme un mythe pour eux. On est reste la deux jours a faire des marches dans le parc national, au milieu des lagunes, glaciers et cascades.
1222806702_fitz roy 3.jpg 1222806702_fitz roy 4.jpg
 
De retour a El Calafate, juste pour prendre l'avion: eh oui, on en a eu marre du bus, et la compagnie de l'armee a des vols tres bon marches. On a donc vole dans un minuscule avion de 40 places jusqu'a Ushuaia, ou nous sommes arrives hier. On est cense etre au bout du monde, mais pour l'instant ca parait nettement moins perdu qu'El Chalten qui n'avait meme pas de distributeur automatique! Nous avons passe la journee a se balader dans le parc national. On a eu la chance de voir plein de lapins, des chevaux sauvages et un pivert tout rouge.
1222806164_notre avion lade.jpg 1222806164_parque national ushuaia 2.jpg

 

Le nord de l'Argentine

On vient de voir que notre dernier message date d'il y a presque deux semaines, pardon, pardon, on se relache, ca sent la fin...

Tout au nord-est de l'Argentine, il y a les merveilleuses chutes d'Iguazu. Elles sont vraiment immenses ( 3km de large, 275 chutes au total) et en plus en hiver (eh oui c'est l'hiver ici) il y a plein d'eau. On a commence par aller les voir depuis le cote bresilien (et un staempf de plus sur notre passeport) en une journee, puis du cote argentin. Il y a aussi plein de papillons qui nous tournent autour tout le temps, pour le plus grand plaisir de Sebastien. Nous avons aussi teste le passage en bateau sous les chutes d'eau: ca mouille!

1219253446_chutes d'iguazu 3.jpg 1219253447_chutes d'iguazu 5.jpg1219253630_toucan a foz de iguazu.jpg

Apres 24h de bus, nous sommes arrives a Salta, du cote nord-ouest du pays. La nous avons loue une voiture pour une semaine et avons parcouru les environs qui sont pleins de superbes canyons, tous avec des couleurs plus extraordinaires les uns que les autres, grace a l'erosion qui laisse apparaitre les differentes couches des roches. Les paysages sont entrecoupes de petits villages tout blancs, remplis de stands d'artisanat, et il y a aussi quelques forteresses pre-incas a voir sur le chemin, bref tout pour plaire.Cela represente pas mal de route (deja 1400km en 5 jours, dont une partie sur piste), mais c'etait tres beau. Et surtout: que c'est agreable d'etre autonome avec notre propre vehicule, pas d'horaire, on s'arrete aussi souvent qu'on veut, etc. (Nous sommes d'affreux individualistes!).

1220119794_la montagne aux 7 couleurs.jpg 1220119793_gorge du diable.jpg 1220119797_les belles routes du coin.jpg

A Cafayate, un des petits villages un peu au sud, nous avons aussi fait quelques degustations et visites de caves, car c'est un des deux lieux qui fabriquent du vin en Argentine. Ce n'etait pas delicieux, mais nous avons quand meme achete une bouteille et on s'est fait un petit souper comme on en revait depuis des mois: salami, fromage, jambon, olives et vin. Vive l'Argentine, pays des immigres italiens qui ont apporte toute leur bonne cuisine!

1220119793_degustation de vin a cafayate.jpg

Nous avons aussi assiste a un concert des Kjarkas, groupe folklorique bolivien que j'avais connu en Bolivie (c'est eux qui ont invente la lambada avant de se la faire piquer). L'heure fixee etait 21h30 et la dame qui nous avait vendu les billets avait dit d'etre a 21h. Resultat, ils ont commence a jouer a 23h15...

 

Plus d'articles...

  1. Buenos Aires et baleines