Accueil

voyage foireux

ENFIN!!!!!!

Apres 36 heures de voyage (au lieu des 24h prevues a la base), nous sommes a l'hotel a Phnom Penh.

Tout avait bien commence, nous nous etions leves a trois heures du matin pour arriver a l'aeroport a cinq heures (grace aux parents a Seba), bien a l'heure pour enregistrer. On a du attendre qq minutes car il y avait un petit probleme technique et il fallait etre sur que le vol partirait, mais le depart fut confirme et nos bagages enregistres.

Arrives devant la porte, le temps devenait long. Un premier retard pour "raisons techniques" fut annonce, on ne s'inquietait pas, car on avait 2h de marge a Londres pour notre vol direction Hong-Kong. Arrives a 1h30 de retard, on a commence a s'inquieter un peu. La, le type nous a dit qu'on devrait aller a l'arrivee a un guichet British Airways pour se faire remettre sur un vl. On avait pas compris qu'il parlait de l'arrivee a Geneve et non pas a Londres. Retour donc dans l'aeroport au pas de course, Magali recupere les bagages pendant que Seb court au guichet pour trouver une solution. Resultat: le vol suivant pour Londres, puis Pekin et Phnom Penh avec une escale a Guangzhou dans le sud de la Chine. (arrivee a 19h au lieu de 11h, mais c'est un moindre mal). Pas possible de nous emettre la carte d'embarquement pour le vol Pekin-Phnom Penh depuis Geneve vu que c'est une compagnie chinoise, mais a Londres ils nous la feront.

Depart pour Londres sans probleme, on ne trouve pas de comptoir qui peut nous donner la carte d'embarquement mais on nous dit que ca se fera a Pekin sans souci. Arrives au depart, l'hotesse nous prend notre billet pour tous nos vols. On lui dit qu'on pense qu'on en aura besoin a Pekin, mais elle nous dit qu'elle met un mot dans l'ordi et que tout ira bien a Pekin.

Et la ca commence a etre drole....

Arrives a Pekin, nous n'avons pas de visa pour la chine bien sur, mais nous prenons un vol domestique, on nous accorde donc un visa de transit d'un jour apres qu'ils aient compris ou etait le cambodge...arrives au comptoir pour notre carte, on nous dit qu'il faut absolument un coupon, qu'on a plus car on l'a donne a Londres.

On traverse la moitie de l'aeroport pour aller a l'agence de voyage British, qui nous dit qu'elle ne peut pas faire de billet car elle n'a pas le coupon qu'on nous a pris a Londres. Apres deux heures d'angoisse a se demander si Pekin  peut etre joli au mois de decembre, elle accepte de nous faire cette salete de bout de papier qui nous permet de pouvoir embarquer sur un vol qu'ona failli louper car les numeros ecrits n'etaient pas ceux qu'ils appelaient en anglais.

Apres avoir repasse la douane trois fois dans les deux sens, nous sommes arrives sans autre souci a Phnom penh ou le taxi organise par l'hotel nous attendait comme convenu et nos bagages avaient meme suivis, alleluia (il manque deja deux-trois accessoires, ma foi tant pis).

Le probleme c'est que maintenant il est l'apres-midi pour nous et on a plus sommeil. Mais apres une ballade au bord du Mekong, on va quand meme aller se coucher.

A bientot et bonne annee a tous