Les Argentins

Comme nous allons rester un bon moment dans ce pays, nous allons essayer de vous expliquer qui sont les argentins, quels sont leurs habitudes, comment se passe la vie ici. Premierement, par rapport a tous les autres pays d'Amerique du Sud ( a l'exception du Chili), le niveau de vie est beaucoup plus eleve. Beaucoup de gens voyagent, connaissent l'Europe ou au moins d'autres pays d'Amerique Latine. Ce qui est tres agreable, car cela permet d'avoir des conversations d'egal a egal, aussi quand on parle de hobbys, d'art, etc. La culture andine, a l'exception des environs de Salta ou nous etions la semaine passee, n'existe pas et les autres peuples indigenes ont ete quasi tous extermines a la fin du XIXeme. L'Argentine est principalement peuplee de metis et des descendants des immigrants italiens, espagnols, allemands et galois. Ils sont d'ailleurs beaucoup plus blancs de peau que les autres sud-americains.

Ensuite, il est extremement facile de reconnaitre un argentin au milieu d'autres touristes: c'est celui qui a un thermos coince sous le bras! Eh oui, ici ils sont accros au mate, qui se boit dans une calebasse qu'on remplit d'herbe de mate, puis d'eau chaude et qu'on boit au travers d'une paille qui filtre l'herbe. Ils en boivent partout, en marchant, dans le bus, au travail, et se trimbalent donc partout avec la calebasse dans une main et le thermos dans l'autre!

Les autres specialites culinaires sont bien sur et avant tout: la viande. Ici le plat national est l'asado, soit le barbecue, qui se fait soit en famille, soit au resto. Ils ont aussi des pates absolument delicieuses, de bonnes pizzas et fromages et des hot-dogs qu'ils appellent super-panchos que j'adore alors que je deteste ca a la maison! En nous dirigeant vers la Patagonie, nous devrions arriver sur les terres d'immigration des allemands et des gallois, on verra ce que ca donnera. Et j'ai failli oublier de citer la "dulce de leche", fierte nationale, sorte de caramel liquide dont ils fourrent croissants, biscuits (ca donne des "alfajores", la douceur la plus connue du pays), gateaux, etc: un peu trop ecoeurant pour moi. Nous avons du adapter notre rythme car ici les gens dinent vers 13h-14h (et tout ferme entre 13h et 16h), et pour souper les restos n'ouvrent pas avant 21h et les argentins arrivent entre 21h30 et 23h. Quant aux discos, elles ouvrent a 2h du mat et les gens en sortent vers 8h!

De facon generale, les Argentins sont tres accueillants et tres aimables. Le seul truc qui nous derange sont leurs eternels controles de douanes, entre chaque province, dans les provinces, tout le temps. Principalement pour la drogue, mais en fait on ne voit pas trop le but. Mais comme il parait que la police est bien corrompue, on fait profil bas. Nous allons rester encore un bon mois dans ce pays (entre deux incursions au Chili), a la fin nous finirons peut-etre a nous habituer a leur accent: tous les "LL" et les "Y" se prononcent "CH", ce qui donne des "pocho" (poulet), placha (plage) ou bachenas (baleines)!

Un dernier trait typique est leur elegance: finies les cambodgiennes en pyjama ou les peruviennes en jupes plissees et chapeaux traditionnels, ici c'est plutot la mode a l'italienne et moi, avec mes habits hyper-conforts passes 120 fois a la machine, j'ai un peu honte quand je sors au restaurant.

A bientot pour redecouvrir avec vous les specialites culinaires suisses (hum un bon steack de cheval ou un fromage de chez stercki).